La pensée mondialisée, par Nicolas Truong, Le Monde, 27-28 avril 2013

Revue. On ne cesse de parler de la crise des sciences sociales. De leur perte d’aura, de leur repli, de leur parti pris. D’où le pari de lancer aujourd’hui Socio, une nouvelle revue trimestrielle, non pas seulement de sociologie hexagonale, mais de sciences sociales internationales. Le mérite en revient à Michel Wieviorka, administrateur de la Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH), organisme qui fête ses cinquante ans cette année. Combattre le particularisme épistémologique, sortir du nationalisme méthodologique, éviter les carcans idéologiques, telle est l’ambition du « Manifeste pour les sciences sociales » qui ouvre cette revue en ligne et sur papier. Comme dans tout manifeste, il y a beaucoup de justesse et nombre d’injustices.

Lire la suite sur le site du Monde (accès libre)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *