Socio n°1 « Penser global » | Compte-rendu de Marie Duru-Bellat sur lectures.revues.org

lecturesIl faut d’emblée saluer le courage de lancer une nouvelle revue de sciences sociales ! Sous l’égide de M. Wieviorka, Socio se présente comme une revue « non seulement de sociologie » mais ouverte aux autres sciences sociales notamment l’anthropologie (mais aussi, au vu de cette première livraison, à la philosophie ou encore aux sciences politiques), et aussi, il faut le souligner, non seulement aux chercheurs mais à un public plus large. Un « manifeste » (c’est le titre du premier article), écrit par C. Calhoun et M. Wieviorka, en présente les objectifs, suivi de textes organisés selon ce qui sera semble-t-il la charpente de la revue, un dossier, des varia, un entretien et un état de la question.

Comme le montre un Conseil scientifique international très ouvert, et comme le manifeste d’un premier numéro dont le thème est « Penser global » le développe avec conviction, le pari des fondateurs est que les sciences sociales, pour prospérer, ont besoin de s’ouvrir au vaste monde. Un enjeu important est de ne pas rester cantonné aux paradigmes occidentaux jusqu’alors hégémoniques et de s’inscrire pleinement dans un mouvement des idées aujourd’hui mondialisé. En ce sens, « les sciences sociales sont désormais globales », parce que le monde est global et qu’il est donc impératif de s’écarter de ce « nationalisme méthodologique » que dénonçait U. Beck. À ce premier défi — analyser les faits sociaux en tenant compte de leurs dimensions mondiales, s’en adjoint un second, articuler les niveaux d’analyse, depuis cette échelle mondiale jusqu’au niveau de l’individu, en passant par les mouvements sociaux eux-mêmes. Un autre défi est de sortir du cadre strictement académique et de diffuser largement auprès des médias comme des politiques. Ce plaidoyer enthousiaste (par forcément bouleversant de nouveauté notamment quand il est question de l’approche générale du chercheur) donne incontestablement envie de lire la suite… On attend la révélation de ces nouveaux paradigmes venus d’ailleurs et de ces travaux renouvelés par la pluridisciplinarité. Et ce numéro, le premier, dont on ne saurait donc espérer une réponse complète aux attentes larges que suscite le manifeste, en donne un aperçu.

(…)

Lire la suite sur lectures.revues.org

Référence électronique

Marie Duru-Bellat, « Michel Wieviorka (dir.), « Penser global », Socio, n° 1, Mars 2013 », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2013, mis en ligne le 14 mai 2013, consulté le 23 août 2013. URL : http://lectures.revues.org/11469


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *